• Obskure

Les sorties du mois de Juillet


HELLCAT Vol .1 Bbbbbb recors (19.07.2019)

Bjarki est un artiste discret, qui a cependant su au cours de ces dernières années démontré son habileté à produire de véritables bangers, que de transiter dans des gens bien plus IDM ou de produire des morceaux ambient aux influences breakbeat. Trois mois après sa dernières sortie (le très excitant APRIL GABBER VOL1), son label bbbbbb recors est de retour avec 4 morceaux d’artistes et de genres musicaux très différents.

On commence fort avec VTSS - Sober Raving, un track sournois, renforcer par un vocal moqueur sur fond de kick sourd. On enchaine avec Cadency - Eating Steel, un morceau groovy à l’allemande qui vous laissera un gout de metal dans la bouche.

Bjarki x Kuldaboli Hrái Hötturinn: track au nom imprononçable mais néanmoins très prenante. La rythmique industrielle est contrebalancée par la douceur des pads, tandis qu’un arpège acid vient ajouter un côté très trance au morceau. Kuldaboli vs. Tekknótæfan - Hefur.u einhvern tímann hugsa. um .a. nous présente une scene

extra-terrestre à travers sa rythmique rapide et epileptic alien et son arpège encore une fois très inspiré early Trance. Un synthé aux sonorités rave 90’s fait son apparition au break et vous emporte dans une transe chamanique alien.

Écoutez sur Bandcamp



CVNT Records – CONSPIRATION Vol.1 (01.07.2019)

Le label de la française Calling Marian, présente son premier VA porté par le collectif

CONSPIRATION, acteur incontournable de la scène queer et de la fête inclusive du milieu parisien. C'est avant tout la diversité des morceaux qui frappe à l'écoute de cet ep, mêlant ambiances rêveuses, bpm sauvage voire même énergie gabber. Reflétant les sensibilités particulières de chacun.e.s des artistes, c'est la compilation parfaite pour accompagner l'été. Scarlett propose une ouverture sur un morceau très planant, avec Rush, nappé d'onirisme et visuellement coloré. On se laisse facilement bercer par la clarté des drums de la rythmique envoûtante. Vikken laisse le temps en suspend avec Hatug, track d'une douceur froide et extrêmement mélodique. Construit tout en progression pour un rendu très sensoriel, ce morceau est un véritable halo de lumière, comme l'aube accueillant le soleil qui fini par irradier l'horizon les matins d'été. On enchaine avec Délivrance de Calling Marian, avec un morceau tout en légèreté, parsemé de touches acidulé empreint d’une certaine candeur et qui sent bon la liberté. La suite s’obsurcie avec Mila Dietrich (ft Cassie Raptor) et Wir Sind : track sombre auquel la sensualité de la voix de Cassie Raptor ajoute une teinte d'érotisme. On imagine déjà les corps en sueur s'entremêler au son de ce morceau à l'énergie teintée

d'ebm. Crash Test est le tout premier morceau de Cassie Raptor. Déjà VJ et DJ, l’artiste se lance dans la production avec un test très convainquant, un morceau à l’énergie dure et à l’atmosphère sombre et torturée. The Unlikely Boy termine le VA en apothéose avec avec Chrome, un morceau à l’énergie empreinte de gabber et à l’éclat aveuglant.


Écoutez sur Bandcamp



Шакке (Schacke) - Клуб Навсегда EP - Клуб (15.07.2019)

Faisant suite à sa résidence à Kisloty en Russie, le projet qui se saisi d'hymnes cultes de la pop russe façon fast techno. Un mélange inattendu et efficace qui donne lieu à quatre morceaux très différents. Ты меня не ищи (Don’t Look For Me) offre une composition très texturée, où chaque élément sonore semble scintiller dans une atmosphère vaporeuse, et fini par tendre vers une ambient aux accents futuristes dans les dernières secondes du morceau. On a presque l'impression d'entendre les chuchotements secrets des machines qu'un enregistrement aurait capturé, donnant un aperçu sensitif de l'essence de la pureté. Changement d'ambiance avec le deuxième morceau, taillé pour le dancefloor, Клубная тема (Klub Theme). Sa frénésie magnifiquement trance bourrée d'énergie fournira aux danseurs quelques unes des sensations les plus intense de la soirée. Depuis quelques mois Кислотный пипл (Kisloty People) est devenu un passage obligatoire à chaque soirée, il était

dure de passer à côté de ce morceau qui avant même la sortie de l’EP à fait danser toute l’Europe. Il remanie un classique de la pop russe ( Kisloty DJ ) dont est extrait le sample de la voix qui, sur un ton enthousiaste assez candide, scande par dessus une rythmique relativement épurée, une ode à la fête à laquelle on ne peut qu'adhérer. Davai Davai ! On termine avec Зацени (Check It) : Rythmique très groovy et voix féminine robotique pour un morceau à l’aspect froid, renforcé par une percussion tonale qui fait office de sonar. Le producteur n’oublie par d’ajouter une mélodie trance qui vient apporter une touche plus mélancolique au morceau.


Écoutez sur Bandcamp



Voilà pour nos sorties préférées. Mais comme l'été est long on n'a pas pu s'empêcher de rajouter quelques autres release. Libre à vous de piocher dans ces ambiances très différentes celles qui correspondent à votre humeur estivale…


Nikk, Fjaak – Force of Pleasure - / Turn it up – SPANDAU20 (12.07.2019)

Le nouveau label de Fjaak débute en douceur avec un EP de deux titres groovy et sautillants à écouter sans modération au soleil cet été, et provoquera même chez les plus récalcitrants un déhanché nonchalant.


Dax J x UVB – King Of The Sewers – Monnom Black (12.07.2019)

Dès le titre, l’ep nous invite à descendre dans les recoins les plus glauques et repoussants des profondeurs, et affiche ainsi une volonté pleinement assumée de plonger davantage dans les sphères les plus sombres de la techno, que les productions de Dax J et UVB avaient déjà bien commencé à explorer. Leur collaboration donne ainsi naissance à 4 morceaux aussi noirs que le charbon, poussé par un rythme qui souffle tout sur son passage, le tout pris dans le trouble d’une atmosphère sombre et pesante. A écouter avec modération si vous souffrez de claustrophobie.


VTSS – Identity Process – Repitch (04.07.2019)

Le label de Ascion, D Carbone et Shapednoise accueille le nouvel ep de la polonaise VTSS. Connue pour la performance de ses sets dévastateurs, on en retrouve ici l'énergie à travers les quatre morceaux ( + un bonus pour la version digitale). Mélangeant textures brutes et métalliques de l'indus, vibrations de sonorités rave, et rythme à en couper le souffle, la polonaise propose ici un ensemble de tracks pour lesquels la qualification de « banger » semble avoir été toute inventée.



About .

Sinners Magazine is an online editorial content dealing with European subcultures and the electronic music scene.
.

Sinners Magazine est un contenu éditorial en ligne traitant des sous-cultures européennes et de la scène musicale électronique.

Contact .
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram
  • Twitter

© 2020 all right reserved to

Sinners Magazine